Juan Leal ne sera pas cette année à Bayonne...

Après avoir visité le Docteur Domingo Jiménez ce matin à Séville, et malgré tout mes efforts, je ne pourrais malheureusement pas être à Bayonne samedi. La récupération est favorable, mais trop courte pour honorer un des contrats qui me tenait le plus à coeur cette temporada. Prochains rendez-vous dimanche 9 septembre dans les arènes d'Arles. Un abrazo à toute l'afición Bayonnaise, avec qui je partage de grands souvenirs..
JUAN LEAL 

 

Evolution favorable de Juan Leal bléssé dimanche à Bilbao 

29/08/18:

Le matador de toro Juan Leal évolue favorablement de sa blessure que lui a infligé un toro de Miura dimanche dernier dans les arènes de Bilbao, lorsqu’il s’apprêtait à entrar a matar . Il sortira de l’hôpital cette après-midi.  Le matador francais, assisté par le docteur Miguel María Corcostegui Pardo de la clínica IMQ ZorrotZaurre, rejoindra son domicile de Séville afin de poursuivre sa récupération. Juan Leal, après avoir laissé une grande impression lors de son passage à Bilbao, et malgré les prédictions médicales  qui conseillent un repos d’entre 10 et 15 jours, souhaite honoré sont contrat de samedi dans les arènes de Bayonne avant de rejoindre Arles le 9 Septembre prochains face aux Baltasar Iban.

Juan Leal, opéré à l'infirmerie des arènes de Bilbao d'un coup de corne de sur la face antéro-médiale de la cuisse droite dans le tiers distal d'environ 5 et 15 cm, qui a déchiré le muscle vaste médial et disséqué le fémur.

Juan Leal, le tribut des héros

Zocato:

Juan Leal (rouge à lèvres et or) est à genoux au centre du gris ruedo de Bilbao. Sa faena au 3ème toro, il la débute par des derechazos. Au 4ème, le Miura lui balance un coup de frontal. Hallucinante rouste, pris et repris. Passé à la moulinette, le gilet en mille miettes, Juan se relève et repart à l’attaque. Sur les gradins, c’est un mélange d’effroi et d’admiration. On crie Hou et Olé en même temps quand parviennent trois naturelles << surnaturelles >> de courage et de quiétude. Juan Leal piégera de nouveau le toro dans une passe pendulaire dans le dos insensée. Remué sans tomber plusieurs fois au cours de cette épique bagarre, Leal bondit comme un poilu dans la tranchée et s’il faut partir en enfer en quête de l’oreille, comptez sur lui. La vie, la mort, il est prêt juste pour être torero jusqu’à son dernier souffle. À l’estocade, ceux qui le connaissent savent qu’il ne se débine jamais. Alors il a bondi tout droit, à la vie, à la mort, à sa carrière, à cette oreille aussi immense que légitime.

Photos: André Viard.

Béziers: Juan Leal au sommet, exige sa place

Actutoro:

Juan Leal est dans un moment clé de sa carrière et il vint à Béziers pour le démontrer. L’ animal qui fut brave lors des trois rencontres en poussant fort. Comme en plus il démontra une grande noblesse, Juan ne laissa pas laisser lui échapper l’opportunité. Après avoir débuté sa faena à genoux au centre de la piste, Juan poursuivit sa faena avec un toreo très épuré. La main basse il caressa le museau de son adversaire en douceur. Les séries de naturelles finirent par convaincre le public. Il termina son œuvre par des redondo avant de mettre une estocade fulminante. Deux oreilles.

 

Si Juan Leal fut très bien avec son premier adversaire, il fut encore mieux face au cinquième. Il affronta un animal brave de Pedraza, ce type d’animal qui met en évidence les carences d’un torero ou au contraire les consacre. Dans ce cas précis, le torero d’ Arles atteignit un niveau exceptionnel. Avec un courage déconcertant et surtout une énorme toreria, il fut tout simplement parfait avec l’animal. Du pendule initial aux redondos de fin, tout fut de la très haute tauromachie. Le torero croisa toujours la ligne rouge pour aspirer l’animal dans sa muleta en faisant courir la main avec une lenteur exquise. Alors que le public demanda les deux oreilles avec insistances, le président ne l’entendit pas ainsi et sorti le mouchoir bleu au lieu de la seconde oreille. Il écouta d’ailleurs une bronca de gala plus que méritée. Oreille et tour de piste posthume au Pedraza.

Photos: Laure Crespy et Muriel Haz.

Juan Leal, prix "la entrega" à Orthez

Mundotoro:

Étant une corrida concours, il semble approprié de raconter le déroulement de la corrida en mettant l'accent sur le jeu de chacun des taureaux.

2. Camino de Santiago. Toro aux armures impressionnantes, avec de la mobilité et de la fixité mais qui donnait des coups de têtes. Très bien Juan Leal sur les deux côtés. Séries templées et profondes de l’arlésien qui a souffert trois volteretas. Après avoir pintché à plusieurs reprises et perdu les oreilles le publique lui a démontré sa reconnaissance en le faisant saluer.

5. Yonnet. Miron et reservón, arrêtés après deux réunions. Juan Leal s'est distingué devant un taureau compliqué, avec lequel il a  encore perdu 1 oreille avec les aciers.

À la fin, le prix de « l’entrega » fus accordé à Juan Leal tandis que le prix du meilleur taureau fus décerné à Fernay et celui au meilleur picador à Doblado.

Foto: P.Latour

Grande dimension de Leal à Mont de Marsan

Zocato:

Juan Leal, (grenadine dans son flacon et or) passé à deux doigts et trois phalanges de la grande porte. Le publique a su partager son désarroi et lui sa peine. Qu’il doit être dur d'enchaîner six pinchazos et une épée dans la soute en conclusion de deux faenas édifiées et ficelées avec l'intelligence des grands films hollywoodiens. Sauf que là pas de « happy end ». Sur le troisième Aguirre, vite mou, des derechazos de bas en haut pour oxygéner  le taureau, un vol plané vu  jusqu'à la base aérienne locale, un retour entre les cornes, de redondos chipés au taureau en lui caressant les sourcils. Et puis, à l'ultime de madame Dolorès, suite à un trio de pendulaires,  surgit une remarquable, douce et ralenti série de derechazos au centre.  Sur les gradins on avait compris que Juan Leal n'est pas de la « chair à canon ». Que le nom de torero, en attendant celui de matador, lui sied à merveille.

Photos: Andrés Viard.

Épique de Juan Leal à Céret

Juan Leal parrain de HANDI VALIDE

La Jeunesse Taurine du Pays d'Arles et Les Jeunes Aficionados Nîmois se mobilisent le SAMEDI 30 JUIN 2018 à partir de 9h30 pour une journée taurine de solidarité pour l'association "A Cloche Pied" aux arènes de Sonnailler (Corrals) à Arles. Journée qui sera parrainée par Juan Leal et Joachim Cadenas.

Tout au long de la journée, balades en calèches, stand FFCC, stand AFAP, parcours handi-valides, prévention routière et tombola avec des lots offerts par Juan Bautista, Juan Leal et les raseteurs vedettes actuels.
 

Juan Leal tape du poing sur la table à Istres

Corridafrance:

La corrida des héros Istréenne s'en est à coup sûr trouvé un en la personne de l'invité de dernière minute, Juan Leal, qui remplaçait le matador de toros vénézuélien Manolo Vanegas, sérieusement blessé à l'entraînement, pour lequel nous avons une pensée émue ce soir...

Avec trois oreilles arrachées au terme de deux combats d'émotions fortes, l'arlésien confirme son retour au premier plan initié lors de faenas du même accabit à Las Ventas et Bilbao lors des dernières temporadas et à Nîmes plus récemment.

 

Le troisième reçut une forte ovation à sa sortie pour son port de tête extrêmement agressif. Juan Leal le réceptionna par une larga de rodillas qui passa à quelques millimètres de sa chaquetilla, donnant des sueurs froides à toute l'assemblée. Au tercio de varas, le Valverde poussa partiellement sur la première pique avant une seconde sans histoire. Ce premier tercio ne corrigea pas le coup de tête extrêmement violent de l'animal. Brindis à Bernard Marsella. Entame de faena très osé par des cambios plein centre, impactant les tendidos. L'arlésien livre alors deux séries importantes de derechazos poderosos et allurés, pesant ainsi sur ce coriace adversaire. Débordant de courage et d'engagement, il choisit de partir très rapidement dans son registre encimiste et tremendiste, servant des redondos et muletazos vibrants, faisant passer de hautes émotions sur les étagères. Il tua par une entière trasera et légèrement tombée suivie d'un grand coup de descabello. Deux oreilles.

 

Juan Leal lidia avec maîtrise, par fuera, ce toro de belle présentation. Au tercio de piques, le pupille de Jean Luc Couturier se montra plus discret que ses frères. Salut sous la musique de Marco Leal et Manolo de Los Reyes après un second tercio de qualité. Entame magistral de Juan Leal par un enchaînement de derechazos à genoux, plein centre, ponctué par un pecho d'une extrême délicatesse. Sur les muletazos suivants, l'astado montra un manque de force certain, agrémenté par de récurrents coups de tête. L'arlésien sort de sa muleta une série harmonieuse de derechazos, toute en rondeur et en goût. Sentant que son animal baissait de ton, Juan raccourcit les distances pour servir des passages tremendistes, connectant ainsi un peu plus avec des tendidos friands de cette tauromachie. Entière trasera d'effet fulgurant, libérant un trophée du palco. Oreille.

Photos: Igor.M et Eltico.

Juan Leal retour à Bilbao

Juan Leal revient à Bilbao. Le 26 Août prochain il fera le paseo dans les arènes de Vistalegre aux côtés de Octavio Cghacón et Pepe Moral. Les toros seront de Miura. 

Les toros de Orthez pour Juan Leal

Voici les toros des 6 ganadérias françaises: Pages-Mailhan, CH.Yonnet, Fernay, Cuillé, Tardieu et Camino de Santiago qu'affronteront Domingo López Chaves, Tomas Campos et Juan Leal le 29 Juillet prochain dans les arènes de Orthez.

Juan Leal remplacera Vanegas à Istres

Toril tv:

La nouvelle vient de tomber, après avoir laissé une grande impréssion à Nîmes, le matador de toros arlésien Juan Leal vient d’être intégré au cartel de la corrida du samedi 16 juin prochain dans les arènes du Palio d’Istres, suite à la blessure subit par Manolo Vanegasqui le tient écarté des pistes.

Le cartel définitif est donc le suivant: 6 Toros du Curé de Valverde pour Morenito de Aranda, Pepe Moral et Juan Leal.

Juan Leal aussi à Bayone

Juan Leal aussi à Bayone:

01/09/18, 6 toros de Robert Margé pour:

Sergio Flores

Juan Leal

Tomas Campos

Francisco José Espada

Joaquin Galdos

Pablo Aguado

Retour gagnant de Juan Leal à Nîmes

ACTUTORO:

Le retour gagnant de Juan Leal à Nîmes

L’amphithéâtre romain a vu le retour gagnant de Juan Leal à Nîmes. En effet, l’arlésien n’a pas laissé passer l’opportunité de marquer les esprits. Hélas, un mauvais maniement des aciers l’empêcha de sortir en triomphe. Il coupa néanmoins une oreille importante face aux toros de Partido de Resina. L’arlésien Juan Leal conduit “Bullanguero” à deux rencontres. Il débuta le dernier tiers par passes changées suivi d’une très bonne série à droite déclenchant les accords musicaux. A mi-faena et face à un animal tardo, il réduisit le terrain finissant dans un périmètre très restreint. Avec un meilleur maniement de l’épée, il aurait pu promener la première oreille de la Feria.

Espejo” fut reçut par veroniques par Juan Leal. Il rencontra à deux reprises la cavalerie avec chute sur la première. Sous un déluge, l’arlésien alla ravir la première oreille de la Feria au terme d’un labeur d’intensité croissante. Les meilleurs passages seront sur la corne droite.

Juan Leal annoncé à Béziers

Juan Leal se présentera comme matador de toros dans les arènes de Béziers. Le 15 Aout prochain face aux toros de Pedraza de Yeltes, Manuel Escribano et Roman complèteront le cartel.

L'agenda de Juan Leal se remplit

Le 29 juillet prochain, Juan Leal sera au paseo du desafío ganadero de Orthez. 

Une date de plus pour Juan Leal qui voit son agenda se remplir à grands pas.

Juan Leal deux fois à Mont de Marsan

Juan Leal: parie osé en s'annonçant deux fois à Mont de Marsan. Le 22 juillet prochain face aux  Dolores Aguirre ainsi que le 22 de septembre face aux Victorino Martin.

Juan Leal annoncé à Ceret

Le 14 juillet prochain, Juan Leal se présentera dans les arènes de Ceret face aux toros de Sao Torcato. Il est au cartel avec  Fernando Robleño et Javier Cortes.

Juan Leal - Zocato, "mano a mano" à Dax

"Avoir quelque chose à dire et savoir le dire". 

Conférence avec Juan Leal et Zocato le samedi 17 février dans les locaux de la Peña Ponce de Dax. Le critique taurin reviendra sur la trajectoire transparente d’un torero qui s’est forgé une carrière empreinte de responsabilité et sincérité. Le rendez vous est fixé à 19h30.  

 

 

 

Juan Leal fait sensation à Mourao

Aplausos.es:

Le matador de toros Juan Leal à fait sensation lors du traditionnel festival de Mourao qui inauguré la temporada taurine au Portugal. Devant une arène pleine, les toreros on lidiés des novillos de Calejo Pires très bons dans l’ensemble.

Le Français Juan Leal à vraiment impacté face au premier exemplaire à pied de l’après-midi, un novillo sérieux et compliqué qui n’a jamais vraiment voulu embister ; mais le français a su s’imposer en démontrant son concept et sa domination face à ce novillo.

Photos: Aplausos.es

Juan Leal à Arles

Le 09/09/18, Juan Leal fera le paseillo chez lui á Arles aux côtés de Emilio de Justo est Juan del Álamo. Les toros seront de Baltasar Iban.

Juan Leal débutera sa temporada à Mourão

Mundotoro:

Le ganadero Joaquín Murteira a annoncé les cartels de la prochaine Feria das Candeias de Mourão, arènes qui, traditionnellement, donnent le coup d'envoi à la temporada Portuguaise. La féria est composée de deux festivals qui aurront lieu le 1 et 4 février prochain et qui constituent la III édition de la Feria de Nuestra Señora de las Candelas.

 

C'est donc à Mourão, le 01 février prochain, que Juan Leal débutera sa temporada 2018.

 

Juan Leal triomphateur de Béjar

Corridafrance:

La 18ème édition du "Gala Bejarana del Toreo" s'est déroulé samedi 9 décembre dernier, à l'hôtel Colón de Béjar. L'Association des amis de la Plaza de Toros de Béjar, présidée par José Álvarez Monteserín, remettait à cette occasion les Prix de la temporada 2017.

 

Purificación Pozo, responsable de la culture et des toros à la Mairie de Béjar ; Alejandro Romero, conseiller et Président du coso de El Castañar; Jorge Fajardo, Président de la Unión de Federaciones Taurinas de Aficionados de España ; le Dr. Ortega, chirurgien en chef du coso salmantino de La Glorieta ainsi que le peintre Pepe Moreda, assistaient à cette cérémonie.

C'est Purificación Pozo qui a été chargée de remettre le Trophée à Juan Leal, Triomphateur de la corrida du 8 septembre dans les anciennes tricentenaires arènes de Béjar. Le diestro français, qui revâtait pour l'occasion une élégante et typique cape de Béjar, remporte ce Prix pour la deuxième année consécutivement, pour avoir grâcié l'année passée un toro de El Vellosino.

Etait également distingué le journal local “Béjar en Madrid” pour ses 100 ans de parution.

Une année de plus, l'Association des Amis de la Plaza de Toros de Béjar démontrent leur complet et inconditionnel appui à la Fiesta.